Centre d'art contemporain

ouestprovence.fr | 06.09.21 | 16:09
Trois expositions incontournables en cette rentrée 2021. "Le chant des Walés" de Patrick Willocq au Centre d'art, "les arts éphémères" de Laurent Le Deunff et Ghyslain Bertholon au Centre Educatif et Culturel, et "Des rives" de Bric Garcin à l'Oppidum de Cornillon-Confoux

EXPOSITION

Le chant des Walés

Patrick WILLOCQ

Centre d’art contemporain - Istres

Jusqu’au 11 décembre 2021

Au Centre d’art contemporain se tient l’exposition surprenante et superbe de Patrick Willocq. Ce ne sont pas « que » des photographies que l’on va admirer ici, c’est un « récit », celui d’une tradition orale perpétuée dans les contrées de la République démocratique du Congo, c’est l’histoire des Walés éclairant une Afrique magique et futuriste.

Toute une tradition qui se raconte superbement, en images autant qu’en imaginaire, dans une palette de couleurs vivifiante, enveloppée par les magnifiques chants des

Walés.

Célébrant la vie et la couleur, d’une manière singulière et inédite Patrick Willocq nous raconte ce rite symbolique, avec tendresse et poésie. Avec un style photographique à mi-chemin entre la peinture pour ses couleurs, et le théâtre pour ses mises en scène où d’étonnants décors de nattes, des feuillages de bambous, des trompe-l’œil végétaux et bigarrés, cette exposition nous invite au voyage.

 

 

Exposition ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h

Entrée libre

 

Centre d’art contemporain intercommunal

2 rue Alphonse Daudet 13800 Istres - 04 42 55 17 10

centredart.istresouestprovence@ampmetropole.fr

PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

EXPOSITION

Des rives

Brice GARCIN

Oppidum - Cornillon-Confoux

Du 29 sept. au 27 nov. 2021

 

« Observer, comprendre, partager, constituent le moteur d’un voyage autour du monde que j’ai envisagé comme une approche de l’Autre au plus près de son authenticité culturelle, sans filtre. Comment réussir à capturer ce qui singularise cet

Ailleurs et souligner une beauté jusque-là inconnue. Ce parcours hors des sentiers trop balisés m’a permis d’assister de manière privilégiée à des événements marquants, rite d’initiation au Sénégal, cérémonie bouddhiste après le tremblement de terre au Népal ou des situations plus prosaïques, vie quotidienne dans les steppes mongoles ou dans l’Amazone équatorienne. Toutes ces expériences m’ont révélé une partie du mystère qu’offrent inévitablement les cultures lointaines comme de la vie journalière qui s’y joue. La traduction de ces rencontres à l’aide du noir et du blanc me permet d’en laisser un témoignage plus intemporel où les corps, les gestes, les expressions prévalent sur les détails et éclairent une humanitéen laquelle chacun peut se reconnaître.» Brice Garcin

Exposition ouverte du mercredi au samedi les après-midi de 14h à 17h30

 

 

 

LES ARTS EPHEMERES

Laurent LE DEUNFF et

Ghyslain BERTHOLON

Centre Culturel et Educatif - Istres

Du 15 sept. au 15 oct. 2021

 

Depuis 2 ans, le Centre d’art contemporain, établissement culturel de la Métropole Aix-Marseille Provence a rejoint la manifestation des Arts Ephémères initiée par la ville de Marseille.

Il décline sur son territoire des propositions artistiques en adéquation avec la thématique proposée chaque année mais aussi au regard de l’environnement du conseil de Territoire Istres-Ouest Provence.

A l’occasion de l’anniversaire des 50 ans du CEC, et pour un mois, le Centre d’art contemporain invite le public à découvrir des oeuvres de Laurent Le Deunff et Ghyslain Bertholon qui questionnent l’animal et les formes hétérogènes qui témoignent de la complexité du vivant.

 

Laurent Le Deunff utilise dans ses oeuvres des techniques populaires et des savoirs faire artisanaux ainsi que des artifices de décor. Des techniques inventives ou plus traditionnelles lui permettent d’explorer l’animalité dans des récits imaginaires. Son bestiaire réunit nombre de créatures, morses, chouettes, taupes, hippopotames ou ours. Les différentes formes de ses sculptures ou installations ramènent à des formes ancestrales ou des modèles primitifs de civilisation.

 

Ghyslain Bertholon use d’allégories animales pour railler l’Homme et son rapport contrarié avec Dame Nature. Il interroge avec humour et poésie la place de l’Homme dans le monde et son environnement. Porteur des états d’âme de sa génération, il explore toutes les possibilités d’expressions offertes par le monde contemporain et se faufile entre les rouages de la société de consommation pour en dénouer les ressorts.